« Sinisation » : églises transformées en pure base éducative du Parti

Propagande au cœur des sermons, croix remplacées par des symboles communistes, modifications du style architectural des bâtiments… Le PCC envahit les Églises des Trois-Autonomies.

Dans le cadre de la campagne de répression du PCC contre les religions — la plus dure depuis la révolution culturelle — même les Églises des Trois-Autonomies contrôlées par l’État sont prises pour cibles. En effet, des milliers de croix ont été démolies et de nombreuses Églises ont été détruites. Les Églises qui ont été épargnées sont obligées de subir une « sinisation » pour devenir essentiellement des bases d’éducation patriotique.

Sermons politisés et sécularisés

Pendant une certaine période, le pasteur de l’église de Xinzhuang contrôlée par le gouvernement dans le district de Jinshui de la ville de Zhengzhou, dans la province centrale du Henan, a dû intégrer un discours de dix minutes sur la culture traditionnelle chinoise dans chacun de ses sermons, conformément aux exigences du Bureau des affaires religieuses.

Il semble que cela n’ait pas suffit à satisfaire les autorités. Le 13 mai, le directeur du Bureau des affaires religieuses du district de Jinshui a ordonné au pasteur d’ajouter des présentations sur tous les principaux festivals traditionnels chinois, notamment le Festival de Qingming, également connu sous le nom de Journée du nettoyage des tombes. En outre, il doit également parler de la culture traditionnelle lorsqu’il explique la Bible, et chaque exposé ne peut être limité à dix minutes. Il doit aussi faire des sermons sur le patriotisme.

Les règles et les réglementations du gouvernement ont été affichées à l’intérieur de l’église de Xinzhuang.
Les règles et les réglementations du gouvernement ont été affichées à l’intérieur de l’église de Xinzhuang.

Les autorités sont en train d’exiger des Églises des Trois-Autonomies de tout le pays qu’elles remplacent les paroles de Dieu par l’idéologie du PCC. Le 25 mai, le Département du travail du Front uni et les Deux conseils chrétiens chinois à Dandong, une ville de la province chinoise du Liaoning, au nord-est de la Chine, limitrophe de la Corée du Nord, ont organisé un concours pour les pasteurs sur le thème « guider la religion pour qu’elle s’adapte au socialisme et au patriotisme ».

Selon un pasteur local, les critères de notation du concours étaient basés sur des facteurs tels que la promotion des valeurs socialistes fondamentales et l’incorporation dans les sermons de la culture traditionnelle chinoise. Selon lui, plus le discours était conforme à l’idéologie socialiste et plus il était sinisé, plus la note obtenue était élevée.

« De tels sermons ne sont pas prononcés en suivant la Bible, mais sont empoisonnés par les désirs humains. L’idéologie et la culture traditionnelle du Parti s’immiscent dans l’Église pour nous faire lentement dévier de notre foi », a commenté le pasteur.

Les slogans de propagande remplacent les symboles religieux

Les changements de symboles renforcent également la « sinisation » des Églises protestantes. Le 30 avril, le drapeau national chinois a été accroché au sommet de la croix derrière le podium de l’Église de Xinzhuang. Les caractères chinois signifiant « Emmanuel » ont été remplacés par « Aimez votre pays, aimez votre religion » et les caractères chinois signifiant « amour », qui avaient été affichés à plusieurs endroits dans l’église, ont été enlevés.

Le drapeau national chinois est accroché au sommet de la croix à l’intérieur de l’église du Xinzhuang.
Le drapeau national chinois est accroché au sommet de la croix à l’intérieur de l’église du Xinzhuang.

Les murs de l’église sont désormais ornés d’affiches de propagande sur la littérature chinoise, les vertus traditionnelles et l’éducation patriotique. Le slogan « Aimez votre pays, aimez votre religion et obéissez aux ordres du Parti » a été ajouté aux décorations de l’église.

Des slogans faisant la promotion de la littérature traditionnelle et des politiques du PCC sont affichés partout dans l’église.
Des slogans faisant la promotion de la littérature traditionnelle et des politiques du PCC sont affichés partout dans l’église.
Les huit caractères chinois signifiant « Aimez votre pays, aimez votre religion et obéissez aux ordres du Parti » sont affichés sur la rambarde de l’église.
Les huit caractères chinois signifiant « Aimez votre pays, aimez votre religion et obéissez aux ordres du Parti » sont affichés sur la rambarde de l’église.

Désoccidentalisation de l’architecture des Églises

L’Association chrétienne et l’Association patriotique des catholiques chinois du district de Hualong, dans la ville de Puyang au Henan, semblent avoir été exceptionnellement proactives dans la mise en œuvre de la politique de « sinisation ». Elles ont lancé une initiative conjointe pour mettre en œuvre une activité des « Quatre Unifications » : vêtements uniformes, contenu unifié des sermons, visuels religieux unifiés (affiches et brochures) et style architectural unifié.

Une proposition pour une initiative conjointe de l’Association Chrétienne et de l’Association patriotique des catholiques chinois dans le district de Hualong pour réaliser une activité des « Quatre Unifications ».
Une proposition pour une initiative conjointe de l’Association Chrétienne et de l’Association patriotique des catholiques chinois dans le district de Hualong pour réaliser une activité des « Quatre Unifications ».

Pour unifier le contenu des sermons, le clergé doit réinterpréter les doctrines et les canons religieux selon les normes de la « sinisation » et selon la culture traditionnelle chinoise, en promouvant un texte modèle unifié pour expliquer la Bible.

Quant à la création du « style architectural unifié », l’initiative vise à diminuer le nombre de symboles religieux dans les lieux de culte. Les membres de la congrégation devraient être exposés à davantage de culture chinoise, estiment les agents des autorités. Par conséquent, des peintures en couleurs de jardins chinois de style traditionnel ainsi que des éléments de l’architecture chinoise, tels que les fenêtres anciennes traditionnelles et des dougong, des consoles en bois imbriquées qui représentent l’un des éléments les plus importants de l’architecture chinoise traditionnelle, devraient être ajoutés à l’architecture des Églises pour renforcer chez les fidèles le sentiment d’être chinois.

En avril, le Bureau des affaires religieuses du comté de Yiyang, dans la ville de Luoyang, dans le Henan, a ordonné que tous les éléments architecturaux de style européen soient retirés des Églises chrétiennes et remplacés par des éléments de style chinois.

Le 19 avril, le directeur du Bureau des affaires religieuses du comté s’est rendu dans une Église des Trois-Autonomies dans la ville de Liuquan, sous la juridiction de Luoyang, et a menacé de fermer le lieu de culte s’il n’était pas correctement « rectifié ». Quatre jours plus tard, les autorités du village ont amené six ouvriers pour démolir de force la croix et des éléments de l’architecture de style européen. Ils ont remplacé dix-huit fenêtres de style européen à l’intérieur de l’église par des fenêtres de style chinois.

Le style de l’Église des Trois-Autonomies de Liuquan a été transformé pour la rendre plus chinoise.
Le style de l’Église des Trois-Autonomies de Liuquan a été transformé pour la rendre plus chinoise.

À peu près à la même période, une église des Trois-Autonomies dans la ville de Jinping, dans le comté de Jinping, a également fait l’objet d’un « lifting » de force. Le clocher de style européen sur le toit a été démantelé et une étoile à cinq branches, l’un des symboles du communisme, a été accrochée au centre. Les caractères chinois signifiant « vertus chinoises » et « respectez les personnes âgées, chérissez les jeunes » ont été affichés de chaque côté. À l’entrée, un panneau indiquant « Centre de soins pour personnes âgées » a été accroché.

L’église des Trois-Autonomies dans la ville de Jinping a été « sinisée ».
L’église des Trois-Autonomies dans la ville de Jinping a été « sinisée ».

« Aujourd’hui, non seulement les croix et les clochers de style européen ont été retirés des Églises chrétiennes, mais même les temples bouddhistes et taoïstes, des religions défendues par l’État, ont été démolis de la même manière », se lamente un pasteur local. « Des agents en civil du Bureau d’État du maintien de la stabilité se sont rendus à l’improviste dans chaque village pour inspecter les Églises. Le gouvernement a envoyé des personnes spécialement chargées d’inspecter le travail réalisé dans le cadre de cette campagne de transformation des églises et établir ensuite un rapport contenant leurs conclusions au Bureau des affaires religieuses du comté. La situation actuelle est pire qu’elle ne l’était pendant la révolution culturelle. »

Des purges similaires de l’architecture de style occidental des églises ont déjà été réalisées dans la ville de Luoyang plus tôt dans l’année.

Reportage : Li Guang

Author: admin

CAP Liberté de Conscience, a French NGO created in 2000 dedicated to the respect of the Right of Freedom of Religion and Belief. CAP LC is expert since now 20 years, in religious minorities’ discriminations in France and Europe. CAP Liberté de Conscience organizes events, conferences, meetings to unite minority religions to counter discrimination mainly in France but also in Europe and worldwide.

Share This Post On
contact European Coordination for Freedom of Conscience : contact@coordiap.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer