La Fédération de Russie et la liberté de religion : le facteur caché derrière le concept de « mauvaise religion »

Le 14 mai 2018, à l’occasion de la 30ème session de l’Examen Périodique Universel aux Nations Unies (Genève), la Coordination des Associations et des Peuples pour la Liberté de Conscience (CAP LC), ONG française avec statut consultatif aux Nations Unies, a organisé un événement sur le thème de la liberté religieuse dans la Fédération de Russie, centré sur les activités des organisations anti-sectes dans la Fédération de Russie et leurs conséquences sur la liberté religieuse.

A cette occasion, cinq experts ont pris la parole.

Monsieur Peter Zoehrer, Directeur Général du Forum pour la Liberté Religieuse Europe a exposé les activités militantes de dénigrement et de propagande de la FECRIS et de son vice-président russe, Alexander Dvorkin, dans différents pays européens et en Russie et qui ont été à l’origine de la détérioration de la liberté religieuse en Russie.

Maître Patricia Duval, avocate internationale, experte en matière de religions et de droits de l’homme, a attiré également l’attention sur le rôle de la FECRIS en Russie et en particulier son financement par le gouvernement français. Son vice-président russe appartenant à l’église orthodoxe russe se livre à des discours haineux contre de nombreux mouvement religieux qui amènent à des agressions physiques de membres innocents de ces mouvements. Enfin, elle a souligné la pratique par la FECRIS de la « déprogrammation », pratique illégale de manipulation mentale menée par des prêtres orthodoxes sur des adhérents de religions non traditionnelles, qui viole le droit des adeptes à leur liberté de religion ou de conviction, protégé par la Convention européenne des droits de l’homme.

Madame Olga Sibireva, experte en religion au Centre d’information et d’analyse SOVA, a exposé les combats anti-sectes en Russie, et notamment leurs méthodes consistant à publier des rapports d’expert dans des procédures judiciaires, expliquant ainsi que la «sécurité spirituelle» vaut le sacrifice des principes constitutionnels russes. Les fonctionnaires y remplacent maintenant les militants anti sectes et utilisent toute une panoplie d’outils gouvernementaux pour réprimer massivement la liberté de religion.

Shri Prakash Ji, leader de l’hindouisme en Russie et président du Centre pour la conservation de la culture indienne a partagé son témoignage émouvant sur le harcèlement subi par sa famille et lui-même de la part du chrétien ultra-nationaliste et extrémiste orthodoxe Alexander Dvorkin depuis 2015.

Monsieur Prasun Prashka, directeur des affaires publiques du Centre pour la conservation de la culture indienne. Son discours a mis en évidence les méthodes extrémistes et totalitaires de Monsieur Dvorkin pour lutter contre tout membre d’un nouveau mouvement religieux. M. Prashka a fait des propositions à l’ONU afin de sauvegarder la liberté religieuse en Russie et aider les minorités discriminées.

Author: admin

CAPLC (European Coordination of Associations and Individuals for Freedom of Conscience). This ONG follows a humanist universal call towards peace, brotherhood and tolerance regarding all human beings. It stemmed out of the following observations: -worldwide, an unparalleled crisis of civilisation, aggravated by recurrent economic, social and financial upheavals pours on mankind an array of evils and disasters: genocide, poverty, unemployment, starvation, terrorism, crime, drugs, extinction of species…

Share This Post On
contact European Coordination for Freedom of Conscience : contact@coordiap.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer