La Fecris une Organisation Non Gouvernementale financée par le gouvernement Français

caplc2016La Coordination des Associations et des Particuliers Pour la Liberté de Conscience a été fondée en 2000 pour défendre les minorités religieuses contre les discriminations en France et en Europe.

La Coordination est une Organisation Non Gouvernementale reconnue par l’ONU.

M. Valls, l’actuel Premier ministre de la France, rappelait il y a quelques semaines à l’Assemblée Nationale qu’en France il n’y avait pas de définition légale du mot « secte ».

Or, les services du Premier ministre français financent à 100% une association, appelée la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme), reconnue par le Conseil de l’Europe et l’ONU comme une organisation non gouvernementale et dont le but selon ses statuts est de désigner « comme secte ou gourou l’organisation ou l’individu qui fait commerce de croyances et de techniques comportementales ».

Comment un Premier ministre qui déclare qu’il n’y a pas de définition légale des « sectes » en France peut-il financer à 100% une Organisation Non Gouvernementale dont le but est de désigner des « sectes » ?

De plus, La FECRISi déclare d’après ses statuts que « l’action de la Fédération ne se situe pas sur les plans religieux et politique ». Si la Fecris, comme elle le déclare, ne situe pas son action « sur le plan religieux » et se déclare neutre en la matière, comment se fait-il que le vice-président de la Fecris, une organisation enregistrée par un état laïc – la France – et massivement financée avec l’argent des contribuables français, soit Alexander Dvorkin, citoyen russe béni et financé par le Patriarche de l’Église orthodoxe russe pour son action anti-sectes.

Église Orthodoxe russe persécute, avec Poutine, les minorités religieuses depuis des années.

De plus, il y a quelque temps Alexander Dvorkin s’en est pris au Falun Gongii.

Comment Alexander Dvorkin, vice-président de la FECRIS, peut-il s’attaquer au Falun gong alors que les persécutions dont ses membres sont victimes font l’objet de rapports de la part de l’ONU depuis les années 2000iii ?

Comment la France peut-elle continuer à subventionner une telle association qui s’en prend à ce groupe (Falun Gong) dont les persécutions sont reconnues par l’ONU ?

Même l’actuel Premier ministre français, M. Valls, s’était ému de la situation des membres du Falun Gong en Chine, alors qu’il était député. Il avait questionné à ce moment-là le ministère des Affaires Etrangères français concernant le sort des membres du Falun Gong en Chineiv.

La Fecris et les associations membres de la Fecris s’en sont même pris il y a quelques années à une sociologue italienne parce que le rapport qu’elle avait fourni concernant une minorité religieuse n’était pas conforme à l’attente de la Fecris et des associations anti-sectes italiennesv.

Aujourd’hui, c’est en Ukraine comme l’a rapporté l’association HRWF que la Fecris s’en prend à un groupe minoritairevi.

Nous demandons donc au Premier ministre français de cesser le support financier de la Fecris, rendant ainsi à la Fecris son statut d’Organisation Non Gouvernementale.

i http://chasseauxsorcieres.fr/la-fecris/

iihttp://www.hrwf.net/publications/reports/year-2012/473-freedom-of-religion-or-belief-anti-sectmovements-and-state-neutrality-a-case-study-fecris

iii http://www.falunhr.org/index.php?option=content&task=category&id=111

iv http://questions.assemblee-nationale.fr/q12/12-121026QE.htm

vhttp://www.dimarzio.info/it/articoli/recensioni/102-recensioni-di-rdm/libri-e-riviste/239-un-caso-distudio-la-fecris.html

vihttp://hrwf.eu/ukraine-followers-of-jewish-psychiatrist-leopold-szondi-accused-by-fecris-vice-presidentalexander-dvorkin-of-belonging-to-a-cult/

Author: admin

CAPLC (European Coordination of Associations and Individuals for Freedom of Conscience). This ONG follows a humanist universal call towards peace, brotherhood and tolerance regarding all human beings. It stemmed out of the following observations: -worldwide, an unparalleled crisis of civilisation, aggravated by recurrent economic, social and financial upheavals pours on mankind an array of evils and disasters: genocide, poverty, unemployment, starvation, terrorism, crime, drugs, extinction of species…

Share This Post On
contact European Coordination for Freedom of Conscience : contact@coordiap.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer